En matière d’étude de marché, la concurrence constitue un volet assez important pour la mise en place des stratégies. Cette concurrence se distingue généralement sous deux formes : la concurrence directe et la concurrence indirecte. Qu’ils soient directs ou indirects, les concurrents méritent d’être tous identifiés et analysés. De ce fait, certains éléments permettent de bien les analyser et les différencier. Dans cet article, il sera question d’en apprendre plus sur ces deux types de concurrences.

Concurrence directe et indirecte : définitions

Par définition, un concurrent direct se présente comme toute entreprise ou organisation dont les services et/ou les produits proposés sont semblables à ceux de votre entreprise. Vous possédez donc les mêmes types de consommateurs avec une cible, plus ou moins identique. Par contre, pour qu’un concurrent soit appelé indirect, il faut que l’entreprise ou l’organisation propose des services et/ou produits différents des vôtres, mais qui en définitive, ont vocation à répondre aux mêmes besoins que ceux de vos clients.

Exemples de concurrents directs et indirects

Pour mieux comprendre les deux concepts, nous vous proposons deux exemples :

  • Supposons que vous possédez un garage et qu’à proximité de vous, se trouvent également deux autres garages offrant les mêmes services que vous. Dans ce cas, le consommateur pour satisfaire à son besoin de lavage de voiture par exemple aura à choisir entre trois garages (le vôtre et les deux autres). Ainsi, ces derniers constituent pour vous des concurrents directs ;
  • Pour le deuxième exemple, prenons les cas d’une compagnie aérienne et de la SNCF. À première vue, ces deux entreprises proposent des moyens de transport différents : le premier utilise l’avion et le second, le train. Mais en réalité, ils répondent in fine à un même besoin du consommateur, celui de se déplacer. On parle alors là de produits de substitution.

L’identification des concurrents directs et indirects, est-elle utile ?

À travers les exemples précédents, vous avez pu constater à quel point les concurrents peuvent ravir tous vos clients. Or, les perdre signifierait certainement mettre la clé sous le paillasson. Pour ne pas que cela arrive, il est donc important d’identifier tous vos concurrents directs et indirects. Dans la majorité des situations, beaucoup d’entrepreneurs négligent les concurrents indirects alors qu’ils sont tout aussi importants que les concurrents directs. En analysant donc le marché, vous aurez donc plus de chances de déterminer les réels besoins et les compenser.

Comment se fait l’analyse de la concurrence directe et indirecte ?

Comment se fait l’analyse de la concurrence directe et indirecte ?

Si vous avez identifié vos concurrents, c’est déjà un pas de géant, mais cela n’est pas suffisant. Après l’identification, vous devez étudier la concurrence. En d’autres termes, il s’agit d’une analyse de la concurrence qui se présente sous plusieurs étapes. La première consiste à définir les objectifs de votre analyse. Est-ce qu’elle servira à réajuster votre activité pour demander un prêt à la banque ? Ou permettra-t-elle de mieux assurer la formation de vos employés pour les rendre plus accueillants ?

Ce sont autant des questions à poser avant de démarrer votre analyse. Ensuite, vous définirez les critères de comparaison ainsi que d’analyse. Tous ces critères doivent être en accord avec les objectifs fixés. Comme critères, vous pouvez vous accentuer sur les critères financiers ou non-financiers. Les critères financiers témoignent de la santé de vos finances, il peut s’agir du chiffre d’affaires ou encore des résultats financiers de votre entreprise. Ainsi, vous pourrez revaloriser votre offre pour lui conférer un meilleur positionnement sur le marché.

5/5 - (2 votes)